Sélectionner une page

Le SEO pour une PME : pour quoi faire ?

Le référencement naturel (ou SEO pour les plus anglophones d’entre vous) peine encore à être reconnu comme un facteur majeur à prendre en considération lors de la mise en ligne d’un site internet. De trop nombreux chefs d’entreprises et responsables marketing comprennent mal les bénéfices réels que peut entrainer une optimisation SEO sur leur site web.

Méconnaissance du sujet ? Peur de se lancer dans un projet supposé coûteux et chronophage ? Priorité donnée à des canaux d’acquisition plus rentables (pas si rentables que ça sur le long terme😉) ? Les raisons qui peuvent expliquer cela sont nombreuses.

SEO pour PME

Bon ok on exagère, mais vous avez compris le principe

Pourtant, si on prend un peu de recul sur les bienfaits d’une telle optimisation, on comprend rapidement qu’il n’est pas important mais OBLIGATOIRE de préparer un tant soit peu son site web pour le « search » (en vrai je fais pas partie des gens qui anglicisent tout, mais là ça sonne classe).

Pour rappel, chaque seconde, c’est 70 000 requêtes qui sont effectuées sur Google dans le monde : Où manger ce midi ? Comment faire pour empêcher ma porte de grincer ? D’où viennent ces paroles qui me trottent dans la tête depuis deux jours (Ooooh Djadja…) ? C’est autant d’opportunités de positionnement qui sont offertes aux entreprises pour apparaître devant leurs futurs clients sur leur moteur de recherche préféré.

Alors il est possible que certaines de vos tentatives d’optimisation n’aient pas rencontré le succès escompté et que vous ne compreniez pas d’où cela peut provenir. Pas de problème, on est là pour vous. Comme disait le grand Thomas Edison :

“Je n’ai pas échoué des milliers de fois, j’ai réussi des milliers de fois des tentatives qui n’ont pas fonctionné”

Aujourd’hui, on arrête tout et on se concentre : Je vous présente les 3 erreurs que beaucoup de PME font encore aujourd’hui et comment y remédier (avec un budget et des ressources de PME) pour optimiser son référencement et rentrer les deux pieds joints dans le Google game.

1. Une page = Un mot-clé Une page = un sujet exploité en profondeur

Captain obvious alert : Pour que votre site apparaisse dans les résultats de recherche Google pour une requête donnée, il faut que ce dernier juge votre page suffisamment pertinente pour l’afficher en tant que réponse à l’utilisateur.

Jusque-là, vous avez juste. D’ailleurs vos collègues, vos concurrents et même votre mère le savent déjà (on avait dit pas les mamans ? Bon ok, votre comptable alors).

Là où beaucoup de jeunes (et moins jeunes) sociétés se trompent dans leur démarche, c’est en optimisant une page précise autour d’UN SEUL MOT-CLE portant sur une seule requête. On l’a déjà expliqué dans un autre article ici même, cette stratégie marchait encore très bien il y a quelques années. Google tentait alors de répondre de manière précise à une requête et il « suffisait » d’optimiser une page autour de cette requête pour la voir s’afficher dans le haut des résultats.

Mais aujourd’hui, Google a grandi. Il ne se contente plus de répondre à cette simple réponse mais cherche à apporter davantage satisfaction à son utilisateur en valorisant les contenus ayant une réelle valeur ajoutée. Ainsi, il analysera davantage les mots-clés annexes ajoutés dans le texte, parallèlement au sujet principal de la page et décidera alors de la pertinence de la page.

Concentrez donc vos efforts dans l’optimisation de votre contenu en intégrant votre mot-clé principal dans l’url, les titres et le texte principal TOUT EN AJOUTANT un peu de contexte à la requête pour vous différencier de la concurrence.

J’y viens…

Exemple :

Je possède une enseigne d’ameublement en Bretagne et je souhaite afficher mon site sur des requêtes ciblées tels que « magasin d’ameublement Quimper ». Au lieu de sur-optimiser ma page pour cette requête, j’ai tout intérêt à parler non seulement de mon enseigne physique située dans cette zone mais également d’ajouter des éléments annexes qui peuvent intéresser mon visiteur :

  • La zone de livraison que vous proposez autour de Quimper
  • Les meubles les plus appréciés dans la région
  • Les partenaires locaux avec qui vous faites affaires

2. Priver l’internaute de sa liberté de penser cliquer

Maintenant que vous vous êtes assuré d’offrir à votre visiteur un ensemble d’informations pertinentes sur un sujet précis, il vous faut lui offrir la possibilité d’agir sur votre page.

Je ne vous parle pas forcément de le pousser directement sur votre page magasin pour qu’il remplisse son panier et passer à l’acte d’achat mais simplement d’entrer en interaction d’une quelconque manière avec votre site.

L’engagement de l’utilisateur, au même titre que le taux de rebond ou le temps moyen de visite sont des éléments pris en compte par Google pour décider de la pertinence d’une page. Cela peut créer une réelle différence entre deux sites concurrents placés sur une même requête.

Un utilisateur arrive sur le site sans même finir de lire le titre ? Mh ! Pas si pertinent que ça, on ne le proposera plus dans les résultats la prochaine fois ! En revanche pour ce site, il a passé un certain temps sur la page et a même consulté un article de blog avant de partir ? Ok, ces gars savent de quoi ils parlent, on s’en souviendra !

Comment l’algorithme RankBrain de Google utilise (probablement) les signaux utilisateurs (https://backlinko.com/google-rankbrain-seo)

Il faut donc vous assurer de maintenir votre utilisateur sur le site autant que possible et favoriser l’action de ce dernier pour que la page soit considérée comme suffisamment attractive par le moteur de recherche.

Les moyens de maintenir et d’engager le visiteur sont nombreux et comme je vous aime bien, voici une liste non exhaustive de ce qu’il se fait de mieux dans le genre :

  • Les formulaires de contact sur la page (évitez l’affichage intempestif de pop-up, tout le monde déteste les pop-ups, on n’a jamais vu quelqu’un en train de lire tranquillement un article s’extasier devant l’apparition soudaine d’une pop-up…)
  • L’intégration d’une vidéo dans le contenu (créée par vous ou trouvé sur le web, l’essentiel étant qu’elle soit pertinente vis-à-vis du contenu)
  • Redirection en bas de page vers un article pertinent traitant d’un sujet annexe
  • Un formulaire d’inscription à votre newsletter (emailing is not dead !)
  • L’intégration d’un chat bot sur votre page : Drift, Olark, Intercom… une bonne façon d’engager directement votre visiteur alors qu’il est sur votre site.

3. Avancer à l’aveugle dans les méandres des internets

Une erreur faite par de nombreuses PME lors du développement de leur stratégie SEO réside dans un manque partiel ou total d’informations sur les bénéfices des actions SEO qu’elles ont entrepris. Trop souvent, on se contente de créer du contenu sans s’intéresser précisément aux retombées que cela a eu sur le site web.

Créer une stratégie SEO, c’est d’abord se lancer dans la recherche d’une nouvelle audience en ciblant de manière plus ou moins précise certains profils pour les amener à s’intéresser à notre contenu. Vient ensuite un travail de tri sur ce qui a fonctionné ou non, ce qui peut être amélioré ou repensé pour correspondre davantage aux besoins de l’audience et favoriser la diffusion de l’image de marque de mon entreprise.

Il faut donc dans un premier temps s’assurer d’utiliser les bons outils pour définir quel sujet aborder, quel contenu créer et les plateformes à mettre en œuvre pour atteindre notre audience.

Ensuite, et c’est le point le plus important, il faut s’appliquer à calculer et répertorier les conséquences des actions mises en place de la manière la plus précise possible : Quels ont été les sujets les plus plébiscités ? Quel média m’a ramené quelle audience (blog, video…) ? Les articles créés sont-ils soumis à une périodicité quelconque ?

N’oubliez donc pas de reporter de façon précise l’ensemble de vos actions et résultats dans un support unique et apprenez de vos anciennes actions pour progressivement affiner l’audience visée et les meilleures actions à mener pour la rejoindre.

 

Et vous ? Quelles sont les erreurs SEO que vous regrettez et qui vous maintiennent éveillé la nuit ?

Obtenez gratuitement 3 recommandations SEO personnalisées

Développez la visibilité de votre site internet

Obtenez gratuitement 3 recommandations SEO personnalisées

Développez la visibilité de votre site internet

Les derniers articles de blog

Fbclid : Comment le supprimer de Google Analytics

Déployé en Octobre 2018, le paramètre Fbclid est apparu dans les sources de trafic des données Google Analytics et vous êtes nombreux à vous interroger à son sujet. Petit rappel sur l’origine du code et la façon de s’en débarrasser dans vos statistiques. Le code de...

Pourquoi LinkedIn vous montre de plus en plus de contenu non-pro (et pouquoi c’est grave)

Incroyable ce nouvel outil inventé par des ingénieurs chinois qui permet de créer des tasses à café 10x plus rapidement ! Superbe cette citation d'Elton John, elle me parle réellement ! Géniale cette vidéo d’enfant qui danse avec la légende “c’est bien de faire...

« Huiles essentielles bio » Les facteurs de positionnement sur Google en 2019.

Utilisées pour lutter contre le stress, faciliter l’endormissement ou comme produit cosmétique, les huiles essentielles connaissent un succès grandissant. Cela a notamment amené de grandes enseignes à ouvrir ces dernières années des magasins physiques dédiés à la...